Les dernières vidéos

Il était une fois mon meurtre - Emily Koch


Ce premier roman d'Emily Koch avait tout pour me plaire, mais il n'a malheureusement pas fait son effet ...

Ce que nous dit la quatrième

Alex est dans le coma depuis deux ans, à la suite d’un accident d’escalade. Sa petite amie Bea, ses parents et sa soeur envisagent l’arrêt des soins comme il ne réagit à rien autour de lui. Mais en réalité, Alex est parfaitement conscient : son corps est certes inerte, mais son esprit est vif, et il entend tout ce qui se passe autour de lui.

Quand un jour, Alex surprend deux policiers dans sa chambre, puis Bea se plaindre de se sentir suivie dans la rue, il comprend que le danger les menace tous deux. En se replongeant dans ses souvenirs fragmentés, et au fil de phrases perçues ici et là, Alex commence à douter que sa chute n’ait été qu’un accident. Mais comment faire pour sauver sa peau, et celle de sa petite amie, en étant cloué à son lit d’hôpital ?

Mon avis

Thriller qui parait, de prime abord, angoissant, stressant. 

En lisant la quatrième j'étais persuadée que ce roman allait me plaire et me faire frissonner. Mais finalement, l'histoire met énormément de temps à démarrer (après plus de 150 pages, ce qui est quand même assez important). 
J'ai compris assez rapidement qui était le présumé meurtrier, il n'y a donc eu aucune surprise lorsque celui-ci a été dévoilé. Ce que l'on ne sait pas en revanche, c'est pourquoi ?

Pourquoi fait-il cela ? Quel est son but ? 
Cela aurait pu être intéressant, mais pour ma part, je l'ai trouvé excessivement bâclé. Finalement, le meurtre et le pourquoi du comment passe presque au dernier plan et n'est traité qu'en quelques pages.
J'aurai aimé que la partie psychologique autour du meurtrier soit beaucoup plus développé, plus angoissante. 
En quelques pages, on sait pourquoi et puis fin du roman...

Je voulais tout de même aller au bout de ma lecture avec l'espoir d'un rebondissement de dernière minute mais rien... J'ai fini par le lire en diagonale.

Je m'attendais vraiment à quelque chose de beaucoup plus profond et psychologique. L'effet Wahou ne s'est pas fait ressentir.

Vous l'avez lu ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ?

Commentaires