Les dernières vidéos

Les refuges - Jérôme Loubry


Ce que nous dit la quatrième

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

Mon avis

Méga gros coup de cœur de la terre entière !

Voilà, fin de cet avis lecture 😁

Sincèrement, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant régalée en lisant un thriller. L'auteur m'a vendu du rêve x1000 (oui oui vrai de vrai)
Je l'avais découvert avec le roman "Le douzième chapitre" que j'avais trouvé sympa à lire, avec de bons rebondissements, mais il m'avait manqué ce petit quelque chose. Et comme je vous l'ai déjà expliqué, j'aime lire au moins deux romans d'un auteur pour me faire une avis quasi définitif.

Mais alors là... Je me suis fait balader du début à la fin.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai eu du mal à comprendre où voulait nous emmener l'auteur. J'y descellé un début de "fantastique" je ne savais pas trop quoi en penser tellement ça en été un peu trop pour moi.
Et la seconde partie du roman est arrivée et là, je me suis régalée.

Malgré la violence de ce roman (car oui, il faut un peu s'accrocher si on a du mal avec notamment la thématique du viol - sorry pour le petit spoil mais nécessaire), les retournements de situation et le côté hyper psychologique m'a bluffé. J'ai terminé le roman avec mon fameux, vous savez le, "naaaaan c'est pas vrai !"
Et c'est ce que je préfère lorsque je lis un roman !

Vous l'avez-lu ?
Sinon, vous, quel est le roman qui vous a le plus surpris ces derniers temps ? (Celui qui vous faire faire hi ha ho à la lecture)



Commentaires